Du Louboutin jusqu’au bout des ongles

Toutes les fashionitas connaissent les souliers Louboutin à la fameuse semelle rouge écarlate et au montant qui fait rougir tout autant sa carte bleue.

louboutin22Et bien maintenant Louboutin vous propose son vernis à ongles. Ou plutôt le vernis à mettre sous l’ongle :  le vernis à ongles « Loubi Under » .

En effet Christian Louboutin et la manucure c’est tout une histoire car c’est en voyant son assistante se mettre du vernis rouge que le chausseur a eu l’idée de ses premiers escarpins à la semelle écarlate dans les années 90. Vingt ans plus tard, ce détail est devenu sa signature reconnaissable entre toutes.

Cette petite histoire n’a pas échappé aux fans de manucure puisque, depuis 2012, une célèbre nail artist, Zoé Pocock, a créé la « Manucure Louboutin »: le dessus de l’ongle est peint le plus souvent en noir, le dessous en rouge. La chanteuse Adele avait adopté cette mode également appelée « Manucure Red Carpet » lors des Grammy Awards de la même année.

Deux ans plus tard, Christian Louboutin crée son propre vernis pour récupérer la tendance.vernis-ballerinaultima

Pour commencer, cet été Louboutin avait sorti sa propre gamme de vernis en faisant référence  à Ballerina Ultima, la plus haute paire de talons dessinée par le créateur.

slide_375862_4399672_compressed

Cet automne le « Loubi Under » a été pensé avec un pinceau très fin, comme un feutre, ce qui permet de réaliser la fameuse manucure plus facilement (à condition d’avoir les ongles bien longs).

slide_375862_4399670_compressed

Cette laque Louboutin coûte 40 euros environ en vente sur l’e-shop de la marque. C’est cher pour un vernis mais toujours un peu plus abordable qu’une paire d’escarpins du mythique chausseur.

slide_375862_4399674_compressed

Fashionitas

fashion-pirate.jpgIl semblerait que la mode comme beaucop de choses n’attende pas le nombre des années. Voici quelques fashions victimes qui sont tombées toutes petites dans la mode. Elles ont commencé leur blog un peu comme un journal pour parler de goûts, leurs envies et très rapidement ceux-ci sont devenu de vraies références de la mode.

 

Arabelle SICARDI, du haut de ses 15 printemps ,cette jeune fille se présente comme une « fashion pirate »,elle ose, mélange, émulsionne les couleurs, dérange et bouscule les codes du « bien seyant », résultat son blog

http://www.fashionpirates.blogspot.com/  lui a ouvert les portes des pros, Arabelle a posé également pour TEEN VOGUE……

 

Kristin FERRANDINO, à 14 ans, elle n’a pas suivi la mode elle a inventé les tendances.En avril 2008, Elle crée son propre magazine de mode online  www.primmagazine.com, un mélange de branchés attitudes, de désigner inconnus, et de chanteurs hors normes, comme elle. Elle en est au 11ème numéro http://ftape.com/promo/prim11.

 

La plus spécialisée  des fashionnatas :  Jane ALDRIDGE,  17 ans une vraie « fashion addict » cultivant une passion

jane-aldridge.jpg

particuliérement pour les chaussures! Sur son blog, www.seashoes.typepad.com, elle s’expose en toute extravagance « modesque », virées shopping, quand elle ne chine pas dans le spuces newyorkaises ou sur eBay…. bref cette « petite » à l’âme d’une grande son look pointu et sophistiqué lui a valu de poser dans TEEN, Refinery29…  L’express lui a consacré un article en 2009 à l’occasion du bal des débutantes où elle était invitée. Qui a dit que le mythe de Cendrillon n’existait plus ?

http://www.lexpress.fr/styles/mode-beaute/mode/jane-aldridge-blogueuse-debutante_833182.html