5 mois….

Cinq mois interminables, cinq mois de manque, cinq mois d’absence. Cinq mois sans lui. Le chagrin toujours présent, enfermé dans une bulle la plupart du temps. Mais souvent la bulle éclate au détour d’un souvenir, d’un chemin, d’un courrier.  Et a chaque fois il faut rassembler ce chagrin pour ne pas s’engluer dedans même si cela est tentant.

Pour cela multiplier les sorties, les rencontres. Assister à des concerts, voir des expositions, rire avec des amis. Se replonger dans la création parfois avec plaisir et envie, parfois sans succès.  Toujours le cœur en ruine malgré les sourires, à se demander quand ce sentiment de néant s’atténuera un peu, juste un peu.   Juste un peu pour avoir envie de ressentir la chaleur du soleil sur sa peau, pour avoir envie de sentir le parfum des lys et des roses, caresser le chat pour le faire ronronner, pour avoir envie de rire sans arrière pensée.  Et un jour vous croisez un regard, un sourire. Une conversation légère et anodine qui donne envie de sourire pour rien, un mot, une bêtise. Une rencontre imprévue, impromptue pour quelques heures hors du temps. Une rencontre fugace comme un rêve qui si elle n’efface pas le chagrin comme une baguette magique, permet de l’oublier un instant. Une rencontre qui permet de croire que peut être il sera possible de continuer parce que l’envie reviendra ou est revenue. Des nuits d’été magiques qui font voir le beau coté de la vie qui continue.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.