Adieu mon amour

Pascal avait une chose extraordinaire, qui a chaque fois que j’y pensais me laissait dans l’expectative. Il avait eu  un papa né en .. 1893. qui a été le contemporain de Verdi, Charlie Chaplin, Churchill et bien d’autres, plus âgé même que mes arrières grands parents … . Son père qui a connu les 2 guerres mondiales et obtenu la croix de guerre avec étoile d’argent est à l’origine de sa passion pour l’histoire.  Très tôt le caporal chef Camille Danjou  emmena le petit Pascal sur les lieux célèbres des hauts faits militaires de la 1ere guerre mondiale.

C’est sûrement grâce à ce parcours entre autres choses  qu’il créa les Editions du Barbotin à qui l’on doit le magazine Minitracks, les fascicules Trackstory et Centurytracks. Passionné depuis tout petit, il édita  des maquettes au 1/72, en donnant ainsi aux dresseurs de puces leurs lettres de noblesse. J’ai pu ainsi découvrir ainsi de véritables œuvres d’art sur l’exposition de Saumur  . Il est également l’auteur et l’éditeur de de l’ouvrage « Peintures de guerre » qui fait maintenant référence pour les camouflages des matériels français. Je l’avais accompagné à Saumur découvrir les couleurs du Char Saint Chamond.  Si vous saviez comme il était fier  de la remise en état de Fleur d’amour qui a défilé l’été dernier sur les Champs Elysées.

Nous, nous sommes rencontrés sur internet. Quand je lui ai donné mon numéro de téléphone, je me suis dit  » et ça va sonner dans 5 , 4 , 3 …  » rien du tout …Il a attendu 2 jours pour m’appeler. Car il prenait son temps. Il se disait déjà que peut être… Quand je suis descendue pour la 1ere fois en train dans le sud-ouest pour le rencontrer, j’ai failli faire demi-tour à Bordeaux… un coup  de stress…  et puis nous nous sommes rencontrés. Et nous ne nous sommes plus quittés depuis ce 14 janvier 2005.

Et c’est cet homme-là, qui a pris le temps de me séduire en m’envoyant une photo de lui en chevalier, car c’était un chevalier tendre et romantique et en plus qui aimait les animaux ( il a même été maman oiseau). De Main de Maitre il a sorti la Lumière des Ombres. Cet homme c’était mon mari, mon bel amour. Un homme qui m’apporté un amour si grand, si inconditionnel et que je veux remercier pour ces 13 merveilleuses années. Trop courtes mais si intenses. . Je revois nos fous rires complices, les phrases que nous terminons l’un pour l’autre, les mêmes pensées ou réflexions partagées au même moment. Ses jeux de mots dès le lever du soleil jusque tard dans la nuit .  Nos escapades à Venise où au bord de la mer Les câlins du matin et les baisers du soir. Les « je t’aime  » pour un oui pour un non juste parce que quand il y a tant d’amour on ne peut résister au bonheur de se le dire. Il est mon amour mon amant mon ami. Il est mon mari mon âme sœur. Il fait partie de moi comme je fais partie de lui. Et avec lui c’est un peu de mon âme qui a disparu ce 28 février. C’est mon cœur qui se serre et éclate en millions d’étincelles de chagrin. Je ne peux vous exprimer à quel point il me manque, comme il doit manquer à sa maman et ses amis.

Pascal était curieux de tout, touchait à tout. il aimait chercher et découvrir. Je l’entends encore râler après les membres de son forum, qui contestaient le nombre de boulons sur un matériel ou si le vert était moyen ou foncé.  Mais cela l’excitait de chercher les réponses toujours plus précises. Il a su également  me faire croire en moi et grâce à l’utilisation de son matériel de maquettiste j’ai pu créer des bijoux. Il  m’a encouragée, poussée. Il a toujours cru en moi avec une confiance indéfectible et pour cela je ne le remercierai jamais assez.  Nous avons perdu une belle personne, une belle âme, mais j’espère qu’il m’attendra quelque part pour me serrer encore dans ses bras

Mon amour

Je t’aime dans le temps. Je t’aimerai jusqu’au bout du temps. Et quand le temps sera écoulé, alors, je t’aurai aimé. Et rien de cet amour, comme rien de ce qui a été, ne pourra jamais être effacé.  (Jean d’Ormesson)

 

 

 

Laisser un commentaire