Joyeux 1er mai

 

Le lys des vallées, communément nommé « muguet », trouve son origine au Japon pour arriver en Europe au moyen-âge. Mais certaines légendes nous content une autre histoire.

Au moment de la création du monde, cette fleur entourait la porte du paradis. Ses clochettes tintaient chaque fois qu’un homme honnête et droit passait, la fleur ayant les vertus d’identifier les « bonnes consciences ».

Le dieu Apollon aurait créé le muguet pour en faire un tapis doux sur lequel auraient pu marcher les neufs nymphes aux pieds nus délicats.

Saint Léonard, ermite vivant en forêt, sortit vainqueur d’une bataille contre un dragon. Son sang versé dans la bataille aurait donné naissance à des pieds de muguet, porteur de chance pour toutes les batailles à venir.

En France, on fait remonter la tradition du muguet du 1er mai à la Renaissance, Charles IX en ayant offert autour de lui en 1561 comme porte-bonheur. La légende veut qu’en 1560, Charles IX et sa mère Catherine de Médicis visitent le Dauphiné où le chevalier Louis de Girard de Maisonforte offre au jeune roi un brin de muguet cueilli dans son jardin à Saint-Paul-Trois-Châteaux. Le roi, charmé, reprend cette pratique d’offrir chaque printemps un brin de muguet à chacune des dames de la cour en disant « Qu’il en soit fait ainsi chaque année », la coutume s’étendant rapidement à travers tout le pays. Une autre version de la légende veut qu’en 1560, Catherine de Médicis charge le chevalier de Saint-Paul-Trois-Châteaux, ville du département de la Drôme, d’une mission secrète auprès des Borghèse, ce dernier revient de chez cette riche famille italienne et, en guise de réussite de sa mission, offre au roi à la cour de Fontainebleau un bouquet de muguet trouvé dans les bois.

Laisser un commentaire