Noces de cristal – 15 ans de mariage

evian-bacarat.jpg

Les noces de cristal représentent déjà 15 ans de mariage et ouvrent le chemin pour encore plusieurs fois 15 ans.

lalique-01.jpg

Le cristal représente la pureté, la clarté, la fidélité.
Il protège, dit on sur le plan spirituel, du mal, éloigne les influences néfastes,
purifie l’âme, aide à développer le don et montre la voie pour atteindre le but que l’on s’est fixé.
Ce cristal est un récepteur de premier ordre, très efficace pour la programmation,
la méditation, la médiumnité, la voyance et peut servir de bouclier de protection. Sur le plan mental, il rend les idées claires, chasse les obsessions, permet d’avoir une meilleur concentration et d’éliminer les blocages.

lalique-02.jpg
Le cristal de roche traite la plupart des affections, renforce et stimule le système immunitaire,
donne de l’énergie au corps, maintient les chakras sur le plan énergétique et aligne les corps subtils.

Copie de PD021046 0 3

Donc déjà vous pouvez envisager un voyage au Tibet pour étudier la spiritualité et l’ouverture de vos chakras.

Sinon au hasard un joli collier de cristal chez Plumes Bijoux & Cie ou quelques bibelots de cristal

Baccarat a sortie une nouvelle collection superbe http://www.baccarat.fr/fr/index.htm, Cristal de Prestige également http://www.cristaldeprestige.com/qui_sommes_nous.html, ainsi que Lalique http://www.cristallalique.fr/v2/

 

Maman, tu me mets mes bottes transparentes ?

Cocorico pour cette toute nouvelle marque de bottes de pluie made in France.
La société  I Feel Boot propose une gamme de bottes transparentes pour enfants et mamans aux chaussettes interchangeables.
On peut donc changer le look de ses chaussures de pluie en changeant tout  simplement de chaussettes !
Si ça ne plait pas à vos stroumpfs et stroumpfettes !

 

La délicieuse histoire du chocolat

cocoa

Vous qui aimez le chocolat et le croquez avec gourmandise, avez-vous songé que ce petit plaisir est lié aux Aztèques?
Son arrivée en Europe  au XVIe siècle s’est faite au prix d’une conquête sanglante et d’une exploitation impitoyable des indiens.

En 1519, au nom de la Couronne d’Espagne, un conquistador aventureux, Hernan Cortés, aborda la côte de Veracruz avec quelques centaines d’hommes, de chevaux et canons.
Lorsque l’expédition atteignit la capitale aztèque, Tenochtitlàn, les Espagnols furent stupéfaits par la civilisation qu’ils découvrirent. Deux ans plus tard, leur cruauté impitoyable, leur supériorité militaire, un peu d’héroïsme et beaucoup de chance les avaient rendu maitres d’un empire multiséculaire.
Lla population indigène fut décimée, les richesses systématiquement pillées. La mythologie aztèque aurait apparemment prédit ce cataclysme final, les espagnols furent l’instrument du destin et mirent brutalement fin au régime sanguinaire de Montezuma.

chocolat-azteques-1

Cortés quitta les ruines fumantes de Tenochtitlàn -aujourd’hui Mexico- avec une connaissance approfondie de la civilisation qu’il avait détruite. Un détail de ses coutumes l’intriguait particulièrement : c’était l’étrange boisson consommée par les Aztèques sous le nom de Xocolatl.
Cortés voulait essayer d’introduire sa version du breuvage à la cour du roi d’Espagne, Charles Quint. Christophe Colomb avait déjà apporté des fèves de cacao et la recette aztèque de la décoction à ses protecteurs royaux, Ferdinand et Isabelle, mais cette boisson amère, écumeuse et poivrée avait fortement déplu et l’attention de la cour avait très vite été monopolisée par une autre nouveauté rapportée sur le Santa Maria : un Indien d’Amérique en chair et en os! Presque vingt ans plus tard, Cortés réussit à séduire Charles Quint et ses courtisans en ajoutant à la décoction de chocolat de la vanille et du sucre, et en brodant des récits fantastiques dans lesquels Montezuma jetait en offrande dans le lac sacré les gobelets d’or après avoir bu le chocolat rituel qu’ils contenaient. Un ère nouvelle s’ouvrait ainsi pour la consommation du chocolat.

hernan-cortes-3

Le xocolatl que Cortés avait goûté, à la fin du banquet donné en son honneur par Montezuma, était fort différent du chocolat qui nous est aujourd’hui familier. Xocolatl signifie littéralement « eau amère » et l’on peut avoir une idée de sa saveur en goûtant le noyau de la fève de cacao. Les Aztèques mélangeaient des piments, des clous de girofle et du cinnamome aux grains de cacao séchés, grillés et broyés, et il y ajoutaient de la farine de maïs pour absorber la graisse du beurre de cacao.

Dans les occasions solennelles, on consommait de grandes quantités de xocolatl, souvent par centaines de pichets en une seule nuit. Les pichets étaient préparés à partir d’un bloc de grains broyés -une sorte de tablette de chocolat primitive. D’après les textes espagnols, il est clair que Montezuma et ses nobles utilisaient le xocolatl comme aphrodisiaque, la décoction étant réservée aux hommes.

Ce Chocolat des origines était un privilège de l’élite et il avait une grande valeur : les fèves de cacao étaient utilisées comme monnaie d’échange. Il fallait en donner quatre pour « payer » un lapin, dix pour une nuit d’amour tarifée et cent pour un esclave. Étant donné la valeur des fèves, les « faux-monnayeurs » précolombiens se servaient de gousses vidées et remplies de terre. Le cacaotier ne poussaient que sur les terres basses et humides du Yutacan. Il était cultivé par les Mayas, peuple assujetti par les Aztèque depuis 1200. Les botanistes pensent que les premiers cacaoyers poussaient à l’état sauvage dans les sombres forêts tropicales de l’Amazone et de l’Orénoque, depuis plus de 4000 ans, et qu’ils furent cultivés par les Mayas venus du Yutacan dès le VIIe siècle de notre ère.
Les Aztèques avaient imposé une sorte de système féodal et tout les impôts étaient payés en fèves de cacao….. A suivre !